Pour le progrès énergétique

Archives de Tag: l’étiquette énergie

contrat-performance-energetique

Q4E

Qu’est ce que la classe énergie ?

La classe énergie est une note allant de « A » à « G « . La note « A » indique que le bien a une excellente performance énergétique, c’est-à-dire qu’il est parfaitement isolé et qu’il consommera peu d’énergie pour être chauffé (maison basse consommation bbc).

Au contraire, un DPE E ou un DPE F  indique que le bien est mal isolé et que vous devrez surement engager des frais de rénovation pour isoler la toiture, les fenêtres ou les murs ou changer la chaudière.

La classe énergie vous permet par conséquent d’anticiper et de connaitre le montant de vos consommations futures d’énergie et donc de vos factures.

 dpe-moyenne-E

L’étiquette énergie

L’étiquette énergie est le résumé du diagnostic énergétique destiné au futur aquéreur ou loueur d’un bien en présentant la classe énergie et l’étiquette GES. Elle facilite la lecture du DPE d’un bien immobilier avec :

  • une classe énergie calculée en kWh EP/m² an pour le chauffage, l’eau chaude et la climatisation
  • une étiquette GES concernant l’estimation des émissions de gaz à effet de serre en kg éq/CO2/m² an.

Depuis le 1er avril 2013, le Diagnostic Performance Energetique est calculé avec 2 fois plus de points de contrôle (il y a désormais 60 points de contrôles). Il se calcule également avec les relevés de consommation énergétique du bien. Le temps passé sur le bien est donc bien plus long qu’avant.

Une fois le diagnostic passé, chaque rapport de performance énergétique est enregistré auprès de l’ADEME avec un numéro qui lui est propre et qui fige les informations. Si le propriétaire ne fournit pas les relevés obligatoires le diagnostiqueur remettra un « DPE blanc ». Si les relevés nous parviennent après notre intervention, nous serons dans l’obligation d’obtenir un nouveau numéro avec une nouvelle prestation complète de diagnostic performance énergétique.

Textes Officiels

– Arrêtés du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, JO du 25 mai 2006

– Arrêtés du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, JO du 27 octobre 2010.

Maîtriser la performance énergétique de l’habitat

Aujourd’hui, un logement doit répondre aux critères techniques permettant d’obtenir un bon niveau de performance énergétique. Les choix constructifs et d’équipements doivent assurer un résultat optimal en termes de maîtrise de l’énergie.

La mise en œuvre du Grenelle de l’environnement a conduit le secteur du bâtiment à une évolution très rapide sur le thème de la performance énergétique. L’enjeu a été de passer des bâtiments actuels de très haute performance énergétique à des objectifs de bâtiments basse consommation (BBC).

performance_energetique

LE SERVICE SIMOTEST

Avec le pack sérénité, plus de doute, vous êtes entre les mains de professionnels.

1/ Une étude thermique réglementaire RT2012

– Vous nous faîtes parvenir les plans et le descriptif du projet (composition des parois, équipements de chauffage, ventilation etc.)

– Nous réalisons l’étude thermique de votre habitation et vous confirmons les consommations de votre future maison (si besoin nous vous proposons des solutions pour être conforme à la réglementation)

2/ Deux tests d’infiltrométrie sont réalisés

Test en phase chantier dit test intermédiaire (méthode B)

Ce test est réalisé en phase clos couvert, isolation et étanchéité à l’air réalisées. Il permet de mesurer le niveau d’étanchéité à l’air obtenu mais surtout de rechercher et corriger les fuites d’air.

La maîtrise de la perméabilité à l’air de l’enveloppe implique une attention particulière lors de la phase chantier. Concernant les points sensibles rencontrés sur le terrain, nous pouvons citer : les menuiseries, éléments traversant les parois ou les sols, les trappes de visite ou d’accès, les appareillages électriques (prises de courant, interrupteurs, tableau électrique)… Ce test, dit test intermédiaire, permet de faire corriger les défauts constatés, en phase chantier.

Test en phase livraison dit test final (méthode A)

Ce test d’étanchéité à l’air « final » est réalisé lorsque le bâtiment est réceptionné et en condition d’utilisation. L’objectif du test final est de valider le respect des objectifs de performance.

Les niveaux de perméabilité exigés dans le neuf (RT2012) en maison individuelle (inf. ou égal 0,6 m3/h.m² sous 4 Pascals)

Attention, en test final, dans le cas d’un résultat ne répondant pas à la réglementation thermique 2012, des travaux devrons être entrepris pour paliers à ou aux problèmes d’étanchéités. Un nouveau test d’infiltrométrie devra donc être réalisé (prix en sus). Le test final doit, impérativement répondre aux exigences de la RT2012.

3/ DPE neuf – obligatoire

C’est l’étiquette énergétique du bien après sa construction.

4/ Attestation à l’achèvement des travaux – RT2012

Une fois les travaux terminés, vous devrez une nouvelle fois prouver la prise en compte de la RT 2012 en ajoutant au dossier de la déclaration d’achèvement des travaux une attestation finale prenant en compte tout ce qui a été effectivement prévu dans la construction.

Comment produire l’attestation ?

Vous devez fournir à la personne autorisée les informations nécessaires à la réalisation de l’attestation :

  • Votre nom, prénom, adresse
  • Le numéro du permis de construire, les références cadastrales et l’adresse du bâtiment
  • L’étude thermique finale et définitive réalisée par votre bureau d’études thermiques
  • Les documents justifiant la pose d’isolant sur les murs extérieurs
  • rapport de mesure de perméabilité

arton418