Pour le progrès énergétique

Archives de Tag: test de la porte soufflante

bbc rt2012

Au 1er janvier 2013, la réglementation thermique 2012 (RT 2012) entrera en vigueur dans le secteur résidentielle. A cette date, tout nouveau bâtiment devra se conformer aux obligations qui y sont décrites.

 

Celles-ci reposent notamment sur trois coefficients:

  1. le Bbiomax, qui fixe une exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti.

  2. le Cepmax, qui fixe la consommation maximale d’énergie primaire à 50 Kwh/m2 par an en moyenne en fonction de la zone géographique pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage.

  3. la Tic (température intérieure conventionnelle) qui impose des règles de confort d’été (protections solaires, terrasses végétalisées…)

schema-rt2012_res440

Le label BBC-Effinergie atteste que le bâtiment respecte les niveaux de performance voulus et ouvre droit aux avantages fiscaux (Scellier, PTZ +).

Il est délivré par trois organismes accrédités: Promotelec (Label Performance), Céquami (certification NF Maison individuelle), Cerqual (certification Qualitel).

organismes_certificateurs

  • Le Label HPE (Haute Performance Énergétique) correspond à une consommation plus performante de 10 % par rapport à la RT 2005.
  • Le Label THPE (Très Haute Performance Énergétique) correspond à une consommation plus performante de 20 % par rapport à la RT 2005.
  • Le Label HPE Enr (énergie renouvelable) ajoute soit l’utilisation de la Biomasse ou énergie renouvelables. (Poêle à bois, PAC…)

GrDF_labels-performance-energetique

  • 90 % c’est la part des foyers qui accordent de l’importance à l’efficacité énergétique

label-THP

 

 

RT 2012

 

Depuis le 1er Janvier 2013, vous êtes confrontés à la RT 2012 comme tous vos confrères des métiers du Bâtiment. Cette nouvelle réglementation a pour objectif de réduire les consommations énergétiques des nouvelles constructions et ainsi réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

 

Des exigences de résultats comme le Bbio, la Cep et la Tic ont été introduites dans cette RT.

 

 

Les exigences réglementaires concernant l’étanchéité à l’air

La RT 2012 soulève la problématique majeure de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâti. C’est sur ce point, qu’il faut prioritairement vous focaliser.

Il est impératif de supprimer toutes les fuites d’air parasites responsables de déperditions thermiques. L’article 17 de l’arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performances énergétiques définit l’objectif à atteindre.

 

Ce qui change réellement pour vous : l’obligation de résultat

Pour pouvoir bénéficier de l’attestation finale de prise en compte de la RT 2012, il faudra systématiquement fournir un rapport d’étude thermique complété par un test d’étanchéité à l’air concluant (test Blower Door). Les mesures réalisées lors de ce test permettent d’évaluer la perméabilité à l’air du bâtiment.

 

La répartition des sources de déperdition dans un bâtiment

schema2-rt2012_res440

Système de mesure de l’étanchéité = évaluer les performances d’étanchéité d’un bâtiment

 

illustration etancheite

Le test de la porte soufflante ou test « Blower Door » consiste à mettre un bâtiment en dépression/surpression à hauteur de 50 Pa à l’aide d’un ventilateur (en conformité avec l’EN 13829). Cette opération a pour but de simuler la pression exercée par un vent de 32 km/h sur la façade.

L’utilisation d’une machine à fumée permet quant à elle d’identifier précisément l’emplacement des fuites d’air dans le bâti.

 

L’association Effinergie peaufine son nouveau référentiel, le Label BBC Effinergie + qui devrait notamment introduire l’évaluation obligatoire des consommations des appareils électroménagers et la mise en place de compteurs aux prises électriques.

 

Label Bâtiment Biosourcé

Le bois et ses dérivés, la paille, le chanvre, mais aussi la plume ou encore la laine de mouton, peuvent entrer dans la construction des bâtiments.

Ces biomatériaux naturels et recyclables contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

Publicités

DSC02132Ce test est une obligation légale depuis le 1er janvier 2013 pour toute construction neuve (habitat individuel ou collectif) Il est obligatoire pour obtenir l’attestation de conformité avec la Règlementation Thermique RT2012 qui est délivrée en fin de travaux.

Le test d’infiltrométrie consiste en une mesure de la perméabilité à l’air d’un bien immobilier. Cette mesure est réalisée à l’aide d’une porte soufflante qui vent se substituer le temps du test à une porte donnant sur une zone non chauffée. La valeur obtenue à la suite des différentes mesures est appelée perméabilité à l’air. L’infiltrométrie détermine si d’éventuelles entrées d’air parasites génèrent des pertes thermiques.

Les conditions de réalisation du test ainsi que la présentation du rapport de test sont définies par la norme NF EN 13829 et de son guide d’application GA P50-784.

En conséquence de l’application de la RT2012 toute maison individuelle obtenant un permis de construire à partir du 1er janvier 2013 devra faire l’objet de ce test. La mesure finale devra être inférieure à la valeur de 0,6 m3/h/m² de surface déperditive hors plancher bas.

SIMOTEST est qualifié pour effectuer un test d’infiltrométrie  et la rédaction d’un rapport de qualité répondant aux exigences de la réglementation. Les zones de fuites d’air parasites sont définies, pour orienter des travaux d’amélioration.

L’infiltrométrie ou test de perméabilité à l’air vise à révéler les failles structurelles du bâtiment ou celles dues à une mauvaise conception.

La réalisation de ce test en fin de chantier, par un opérateur professionnel certifié, est une obligation de la réglementation thermique 2012 qui impose un coefficient de perméabilité, appelé Q4Pa-surf, à ne pas dépasser.

Le principe du test aussi appelé test de la porte soufflante ou blower door test (en anglais) est de créer, grâce à ce matériel, une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment afin de quantifier le débit de fuite d’air, puis de détecter l’emplacement de ces écoulements aérauliques parasites.

Ce test d’infiltrométrie peut servir à l’obtention du label Effinergie+ qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’une construction.

Le test d’étanchéité

L’objectif de ce test est de mesurer le flux d’air non maîtrisé d’un espace chaud à un espace froid.

MAISON Ossature bois

 

  • Nous obturons les sorties d’air du système de ventilation (VMC simple flux) + les entrées d’air des menuiseries  (Flux maîtrisé).
  • Les ouvertures sur l’extérieur (fenêtres, portes..) sont fermées, à l’intérieur les portes restent ouvertes.
  • Chaudières,  inserts, VMC ou tout autre appareil laissant libre la circulation de l’air est éteint.
  • A l’aide d’un ventilateur, nous mettons le bâtiment en pression ou en dépression à différents paliers.
  • Puis nous calculons le résultat :
    n50 : Taux de renouvellement d’air sous 50Pa (Valeur Européenne)
    Q4Pa-Surf : Perméabilité à l’air sous 4Pa (Valeur Française)
  • Cette valeur est ensuite comparée à l’objectif :
    n50 < 0.6 pour une maison Passivhauss

 

En France, le résultat du Q4 Pa-surf (valeur de la perméabilité à l’air) doit respecter la valeur cible.

index

TEST INTERMÉDIAIRE MI-CHANTIER

Dans le cadre d’une construction neuve, un test de perméabilité à l’air est facultativement à effectuer en cours de chantier, lorsque le bâtiment est hors d’eau et hors d’air.

Avant la pose du placo et après celle de l’isolant ce test permet de faire un point sur la construction, de valider les choix techniques, de vérifier les valeurs de perméabilité d’un bâtiment, la qualité de l’enveloppe et d’identifier les principaux points de fuite d’air.

A ce stade les corrections à réaliser engendreront logiquement un coût moins important que si elles devaient l’être à l’achèvement des travaux.

TEST FINAL DE CERTIFICATION BBC OU RT 2012

Ce test d’étanchéité à l’air à la livraison du bâtiment est obligatoire pour toute nouvelle construction dont le permis de construire a été délivré à partir du 1er janvier 2013.

En effet, ce test final sert à mesurer la perméabilité à l’air dont les seuils à ne pas dépasser sont fixés par la réglementation thermique 2012.

Dans le cas où les résultats de ce test ne seraient pas acceptables l’attestation RT 2012 ne serait pas délivrée au propriétaire.