Pour le progrès énergétique

Archives de Tag: Thermographie infrarouge

Le label BBC n’a pas attendu de devenir la norme de toute nouvelle construction pour rencontrer son public.

batiment-basse-consommation-petit-300x300

Réglementation thermique oblige, à partir du 1er janvier 2013, toute nouvelle construction résidentielle sera obligatoirement basse consommation. ( BBC )

 

Cela signifie que tout programme immobilier neuf devra répondre aux exigences énergétiques du Label Effinergie. = logements construits selon un cahier des charges bien précis (isolation, ventilation du bien).

 

Selon les régions, entre 40 et 65 KWh/m2 d’énergie par an pour le chauffage, l’eau chaude, l’éclairage, la ventilation et la climatisation (donc hors électroménager, téléviseur….).

 

L’objectif est de favoriser les économies d’énergie et lutter contre le réchauffement de la planète.

 

Le coût de l’énergie est un sujet d’actualité, qui occupe un grand nombre de Français. D’une part, chaque année se chauffer est plus coûteux, ce qui pose un réel problème au niveau du budget d’une famille. Et d’autre part, c’est pour une question écologique qu’il est indispensable de revoir nos habitudes en matière de consommation d’énergie.

 

Isoler sa maison

Le premier réflexe est donc de vérifier la qualité de l’isolation de votre logement. Certains vieux bâtiments ne sont pas ou mal isolés, et il est alors indispensable d’y remédier. On commence souvent par isoler les toitures, qui sont la plupart du temps les espaces les moins biens protégés d’une maison, puisqu’ils ne sont pas forcément habités (grenier, comble aménagé de manière sommaire,…). Tout cela a un coût et il est possible d’obtenir un financement pour effectuer ces travaux.

Changer certains équipements

Ensuite, certains équipements de votre habitation sont peut-être énergivores. Pensez à demander conseil en ce qui concerne, notamment, votre chaudière ou votre installation de radiateurs. En effet, les anciens modèles sont souvent très consommateurs (en gaz ou en électricité par exemple), et il est rapidement rentable d’investir dans un nouvel équipement pour réduire de manière conséquente vos factures.

 

Entre 2009 et 2012, le nombre mensuel de demandes de labellisation de logements individuels a explosé: de 240 demande en 2009 à 3 014 pour le seul premier trimestre 2012. De son côté, le secteur collectif voit les demandes mensuelles passer de 1 090 en 2009, à 19 820 au premier trimestre 2013.
Entre 2007 et le 30 juin 2012, 59 240 logements neufs ont ainsi reçu le Label BBC, 39 363 en collectif et 19 877 en logements individuels.

etiquette_bbc

  • 125 € par an, c’est l’économie permise par une maison de 100 m2 classée niveau « A » en BBC ( 50 € pour le chauffage et 75 € pour la production d’eau chaude).
  • 18 % sur une durée de neuf ans, c’est le taux de réduction d’impôt sur le revenu dont pourront bénéficier les investisseurs Duflot en 2013.

 

Pourquoi cet engouement ?

Alors que le surcoût lié à la construction BBC pourrait décourager de nombreux acheteurs, l’effet est inversé avec un allègement de la facture énergétique.

Au fil du temps, le label BBC est devenu un sésame d’un certain nombre de dispositifs financiers ( crédits d’impôts, PTZ + pour un prêt plus avantageux en fonction de la performance énergétique du bien, Loi Scellier pour profiter des avantages fiscaux).

 

Le Label est une réelle garantie pour la revente du bien

 

DU BBC AU BEPOS

Jusqu’ici, la réglementation thermique prévoyait une amélioration de la performance énergétique des bâtiments de 15 à 20 % tous les 5 ans. La RT 2012 change la donne en posant l’habitat basse consommation (BBC) comme référence.

 

En 2020, se généraliseront les bâtiments autonomes en énergie, c’est à dire produisant la totalité de l’énergie dont ils ont besoin pour leur fonctionnement.

 

Puis il y aura le BEPOS, les bâtiments à énergie positive qui produisent plus d’énergie (électricité, chaleur) qu’ils n’en consomment.

Une disposition tenant compte de l’ensoleillement, des solutions à la pointe de la technologie, des choix de matériaux performants et respectueux de l’environnement.

BEPOS-batiment-a-energie-positive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’objectif de cette maison est de mettre en oeuvre des solutions innovantes souvent inédites pour maximiser la performance énergétique du bâtiment: Une maison qui produira plus d’energie qu’elle n’en consommera!

Tous les aspects de la construction écologique ont été étudiés avec soin:

  • Architecture tenant compte de l’ensoleillement et du terrain
  • Choix de matériaux ultra performant et respectueux de l’environnement
  • Mise en œuvre d’équipements innovants
  • Qualité de la réalisation validée par des contrôles et tests périodiques (études thermiques, tests de perméabilité…)

imagesmaison perf therm

Publicités

Les certificats d’économie d’énergie permettent aux particuliers de valoriser financièrement leurs travaux de rénovation.

 

 

SIMOTEST vous accompagne dans vos projets de travaux

Processus-Audit

FAITES-VOUS REMBOURSER UNE PARTIE DE VOS TRAVAUX

 

 

www.primesenergie.fr

 

Le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) est accessible à tous et s’applique à un large panel de travaux dans les domaines de l’isolation, du système de chauffage et des énergies renouvelables.

 

L’objectif: vous inciter à réaliser des travaux d’économie d’énergie dans votre logement.

 

Calcul de votre prime: il dépend de l’importance des économies d’énergie que votre chantier vous permettra de réaliser.

Travaux les plus courants: la prime énergie correspond à environ 3% du coût induit par le changement de fenêtre; à 15% pour l’installation d’une chaudière à condensation et à 25% du montant d’un chantier d’isolation (murs et combles).

Procédure: effectuez votre demande afin de faire réaliser vos travaux par un artisan et laissez-vous guider. La prime est versée sur présentation de la facture finale.

Fréquence: à chaque chantier éligible peut correspondre une prime énergie.

 ScreenHunter_143-May.-14-08.04-567x263

 


DSC02132Ce test est une obligation légale depuis le 1er janvier 2013 pour toute construction neuve (habitat individuel ou collectif) Il est obligatoire pour obtenir l’attestation de conformité avec la Règlementation Thermique RT2012 qui est délivrée en fin de travaux.

Le test d’infiltrométrie consiste en une mesure de la perméabilité à l’air d’un bien immobilier. Cette mesure est réalisée à l’aide d’une porte soufflante qui vent se substituer le temps du test à une porte donnant sur une zone non chauffée. La valeur obtenue à la suite des différentes mesures est appelée perméabilité à l’air. L’infiltrométrie détermine si d’éventuelles entrées d’air parasites génèrent des pertes thermiques.

Les conditions de réalisation du test ainsi que la présentation du rapport de test sont définies par la norme NF EN 13829 et de son guide d’application GA P50-784.

En conséquence de l’application de la RT2012 toute maison individuelle obtenant un permis de construire à partir du 1er janvier 2013 devra faire l’objet de ce test. La mesure finale devra être inférieure à la valeur de 0,6 m3/h/m² de surface déperditive hors plancher bas.

SIMOTEST est qualifié pour effectuer un test d’infiltrométrie  et la rédaction d’un rapport de qualité répondant aux exigences de la réglementation. Les zones de fuites d’air parasites sont définies, pour orienter des travaux d’amélioration.

L’infiltrométrie ou test de perméabilité à l’air vise à révéler les failles structurelles du bâtiment ou celles dues à une mauvaise conception.

La réalisation de ce test en fin de chantier, par un opérateur professionnel certifié, est une obligation de la réglementation thermique 2012 qui impose un coefficient de perméabilité, appelé Q4Pa-surf, à ne pas dépasser.

Le principe du test aussi appelé test de la porte soufflante ou blower door test (en anglais) est de créer, grâce à ce matériel, une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment afin de quantifier le débit de fuite d’air, puis de détecter l’emplacement de ces écoulements aérauliques parasites.

Ce test d’infiltrométrie peut servir à l’obtention du label Effinergie+ qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’une construction.

Le test d’étanchéité

L’objectif de ce test est de mesurer le flux d’air non maîtrisé d’un espace chaud à un espace froid.

MAISON Ossature bois

 

  • Nous obturons les sorties d’air du système de ventilation (VMC simple flux) + les entrées d’air des menuiseries  (Flux maîtrisé).
  • Les ouvertures sur l’extérieur (fenêtres, portes..) sont fermées, à l’intérieur les portes restent ouvertes.
  • Chaudières,  inserts, VMC ou tout autre appareil laissant libre la circulation de l’air est éteint.
  • A l’aide d’un ventilateur, nous mettons le bâtiment en pression ou en dépression à différents paliers.
  • Puis nous calculons le résultat :
    n50 : Taux de renouvellement d’air sous 50Pa (Valeur Européenne)
    Q4Pa-Surf : Perméabilité à l’air sous 4Pa (Valeur Française)
  • Cette valeur est ensuite comparée à l’objectif :
    n50 < 0.6 pour une maison Passivhauss

 

En France, le résultat du Q4 Pa-surf (valeur de la perméabilité à l’air) doit respecter la valeur cible.

index

TEST INTERMÉDIAIRE MI-CHANTIER

Dans le cadre d’une construction neuve, un test de perméabilité à l’air est facultativement à effectuer en cours de chantier, lorsque le bâtiment est hors d’eau et hors d’air.

Avant la pose du placo et après celle de l’isolant ce test permet de faire un point sur la construction, de valider les choix techniques, de vérifier les valeurs de perméabilité d’un bâtiment, la qualité de l’enveloppe et d’identifier les principaux points de fuite d’air.

A ce stade les corrections à réaliser engendreront logiquement un coût moins important que si elles devaient l’être à l’achèvement des travaux.

TEST FINAL DE CERTIFICATION BBC OU RT 2012

Ce test d’étanchéité à l’air à la livraison du bâtiment est obligatoire pour toute nouvelle construction dont le permis de construire a été délivré à partir du 1er janvier 2013.

En effet, ce test final sert à mesurer la perméabilité à l’air dont les seuils à ne pas dépasser sont fixés par la réglementation thermique 2012.

Dans le cas où les résultats de ce test ne seraient pas acceptables l’attestation RT 2012 ne serait pas délivrée au propriétaire.